Pour prendre soin de ses oreilles il faut adopter de bonnes pratiques dans deux domaines : l’hygiène et la protection.

Afin d’éviter les inflammations ou les bouchons de cérumen, les ORL conseillent de n’utiliser des cotons-tiges que tous les 8 à 10 jours et seulement sur le pavillon (l’entrée de l’oreille) et à l’entrée du conduit auditif jusqu’à la zone maximale que peut atteindre l’auriculaire (Petit doigt). En effet les coton-tiges ont plus un effet poussoir que nettoyant. S’ils sont introduit dans le conduit auditif, ils poussent les impuretés directement dans les conduit auditif favorisant ainsi la formation d’un bouchon de cérumen.

L’hygiène :

Des précautions simples à suivre pour éviter la création de bouchon de cérumen ou l’inflammation du conduit auditif.

Pour ce qui est des sprays nettoyant à l’eau de mer, ils sont à utiliser occasionnellement car ils augmentent le risque d’otites (externes surtout) et de mycoses de l’oreille.

Enfin les cure-oreilles sont à proscrire. Ils encouragent la formation de bouchon dans l’oreille. Ils peuvent causer des lésions du conduit auditif ou des perforations du tympan.

Les ORL recommandent donc  un nettoyage quotidien des oreilles à l’eau tiède avec un gant de toilette. Le nettoyage doit se faire du pavillon et de l’entrée du conduit auditif et un séchage avec une serviette de toilette.

Pour les personnes appareillées il est également conseiller de les nettoyer chaque jour avec les produits adaptés afin d’éviter une panne dû au cérumen accumulé. Et également de réaliser un nettoyage auditif au minimum deux fois par an chez son médecin  ORL.

La protection :

Il existe différentes situations où nos oreilles ont besoin d’une protection.

Tout d’abord lors de la pratique de sports aquatiques, nautiques ou de vents. Les médecins recommandent  de porter des bouchons d’oreilles durant la pratique de ces sports. Cela permet d’éviter l’eau et la stagnation de ses bactéries qui pourraient causés des otites. Cela protège également des variations de pression sous l’eau qui pourraient endommager durablement l’audition. Et surtout, il ne faut pas oublier de se sécher les oreilles en sortant de l’eau et de les protéger du vent durant le séchage.

Lorsque l’on s’expose à la musique, on limite le volume lorsque c’est possible. Si non, des bouchons d’oreilles existent pour limiter les décibels et on s’éloigne de la source (= enceinte) de musique. Des pauses toutes les deux heures sont recommandées pour limiter la fatigue auditive.

Enfin, pour les voyageurs, lorsque vous prenez l’avion, utiliser des bouchons d’oreilles lors du décollage pour atténuer la pression. Il est aussi possible de mâcher du chewing-gum ou de réaliser la manœuvre de Valsalva (se pincer le nez et souffler très fort).

8c24f8e3ad223dc6dcce17c66ac8ec29ttttttttttttttttttttttttt